Patrimoine religieux, Terre de Culture

Chapelle du "Senhor do Bom Despacho"

La chapelle de Senhor do Bom Despacho intègre le complexe architectural du monastère de Santo André de Ancede. La construction de cette chapelle se situe dans la première moitié du 18ème siècle, reflétant le goût architectural de l'époque, en adoptant le plan octogonal et le style johannique, typiquement baroque pour la décoration de l'intérieur en sculpture dorée et polychrome. Depuis la seconde moitié du XVIe siècle, le monastère de Saint-André d’Ancède était en possession du couvent de Saint-Domingue à Lisbonne. Cette connexion est donc profondément matérialisée par la décoration sculpturale et picturale de cette chapelle.

Le thème décoratif de la chapelle est celui du Rosaire, explicite dans la répétition de l'élément de la rose qui orne tous les retables latéraux de la navire, mais surtout dans la toile peinte existant dans la tribune du retable principal, où la Vierge Marie livre le chapelet à S. Domingos, utilisé par le frère dominicain dans la conversion des hérétiques à la foi catholique. Dans le même écran est visible S. Domingos qui livre le même chapelet à un autre dominicain. Au bas de l'écran se trouve une scène du purgatoire enflammé avec divers personnages représentant différentes classes sociales et cherchant à se sauver.

Continuer la lecture

Tous les ensembles sculpturaux des retables présentent les Mystères du Christ, sous une forme tridimensionnelle et théâtrale, comme une véritable pièce de théâtre. Les sculptures sont positionnées comme acteurs de théâtre, encadrées par étapes avec des scènes peintes et des rideaux sculptés. Les principales figures attachées au Christ sont toujours gravées dans la sculpture dorée tandis que les autres, les figures secondaires, ne sont que polychromes.

La nef de l'octogone présente un ensemble de six retables avec les Joyful Mysteries. On peut y voir des scènes de l'Annonciation, de la Visitation, de la Naissance du Christ, de la Circoncision, de la Visite des Mages et de la Présentation dans le temple.

Dans le plafond de la nef sont représentés les symboles mariaux, tels que la tour, le cèdre, la palme, le miroir, le soleil et la lune, en plus des armoiries des dominicains.

Les Mystères Douloureux et Glorieux sont représentés dans les retables du choeur, dont les cercueils de plafond intègrent les symboles de la Passion.
La partie du retable des Mystères Douloureux a certainement été réalisée ultérieurement, car le retable où elle était installée a été scié à cette fin, cachant ainsi les bases des colonnes principales. Les mystères douloureux sont représentés dans six panneaux en plus du Christ crucifié qui est placé sur cet ensemble. Dans ces panneaux, nous avons la représentation de l’Agonie du Christ dans le jardin des oliviers; le moment de la trahison de Judas, identifié avec le sac de 30 monnaies; la flagellation; l'Ecce Homo; moments de la passion du Christ (femmes qui pleurent, Christ avec la croix et Véronique); et enfin le Christ dans le saint sépulcre représenté dans un unique morceau de terre cuite de grande beauté sculpturale.

Sur le mur du côté gauche du choeur, nous avons un retable qui illustre la résurrection du Christ, bien qu'il soit "gardé" par les soldats romains et devant le retable de l'Ascension du Christ en présence des figures des apôtres Pierre, Jacques et Jean. suivez à nouveau la partie supérieure du retable principal pour les figures représentatives de la Trinité Divine, pour l'Assomption de Notre-Dame au ciel et son couronnement et enfin, à côté de la doublure du plafond, nous avons une petite carte qui symbolise les Pentecôte.

Derrière l'autel principal se trouve un petit déambulatoire, préparé pour recevoir plusieurs pièces sculpturales mais un seul calvaire en terre cuite. Il y a quelques années, des traces de peintures murales ont également été identifiées.

Suggestion: Cliquez sur les images pour les agrandir.

Réduire le texte

A propos de l'auteur

Messages connexes